Le blog

Retrouvez toute notre actualité, nos témoignages clients et notre veille supplychain, logistique, transport

contactez-nous

LOGISTIQUES MAGAZINE – C-Log en prise directe sur la logistique multicanal

c-log-multicanal-cross-canal-omnicanal

C-Log a fait du textile sa spécialité, en travaillant d’abord pour les magasins de sa maison mère, puis en vendant son savoir-faire à d’autres acteurs du Retail. Face à l’élargissement des circuits de vente, la société personnalise la commande le plus loin possible dans son process multicanal.

Benoit Garçon, Directeur Exécutif de C-Log, qui dirige 300 personnes réparties entre cinq sites en France et un autre à Shanghai, en Chine. Chaque plate-forme a un patron et des chefs d’équipe, mais pas d’autres niveaux hiérarchiques. «Nos équipes en entrepôts sont autonomes mais interchangeables, avec 80 % de polyvalence obtenue par une simplification des métiers », continue-t-il.

La poussée du e-commerce dans l’habillement modifie les horaires de travail chez C-Log, ancré dans le secteur textile. À l’origine, ses
entrepôts tournaient grosso modo de 8 h à 16 h cinq jours par semaine. Pour absorber des volumes multipliés parfois par 20, la journée de travail se termine désormais à 18 h, et se poursuit un samedi sur deux jusqu’à 19 h. Le logisticien, qui est commissionnaire de transport depuis 2012 – mais pas encore commissionnaire en douane -, emploie également quinze personnes dans son service informatique, six au département méthodes et quatre au service après-vente. «Notre ADN, c’est l’autonomie, la proximité et la performance collective », revendique Benoît Garçon.

Croissance externe

La société verse un intéressement à ses salariés, calculé sur des résultats collectifs et non individuels, et se félicite d’avoir peu de turn-over. De plus, elle a réussi à exporter son savoir-faire à Cambrai (Nord) et à Compiègne (Oise), sites récupérés lors des opérations de croissance externe de sa maison mère, le groupe d’habillement Beaumanoir.

En mars 2009, son PDG Roland Beaumanoir reprend en effet Morgan, ses magasins de mode et son entrepôt de Cambrai, jusqu’alors sous-traité à DHL. Le jour du rachat, il envoie un SMS à la direction logistique pour lui signifier quelle a sept jours et sept nuits pour réintégrer le site et son personnel. Des employés quittent alors Saint-Malo pour aller former leurs nouveaux collègues dans le Nord et installer les logiciels maison. Il faudra plus d’une semaine pour réussir ce pari, mais Cambrai a trouvé depuis sa place dans le schéma de C-Log, en se concentrant plutôt sur le multicanal et l’international.

Consultez l’article complet ici : Logistiques Magazine – C-Log en prise directe sur le multicanal

Voir plus de posts